des brumes d'aurore

des brumes d'aurore Bouledogue français

Bouledogue français

Actualité publiée le 18/01/2016

A LIRE .... un peu de réflexion...en ce début d'année

des brumes d'aurore - A LIRE .... un peu de réflexion...en ce début d'année

Extrait Tiré d'un livre...On refuse de voir que la cruauté envers les bêtes est la chose du monde la mieux partagée et la plus déniée : violence banale quotidienne, légale, celle des atrocités non passibles de sanctions.

Car aujourd'hui, ce n'est plus seulement la mort qui constitue pour l'animal la plus atroce atteinte, mais l'emmurement de son pauvre corps, de sa pauvre vie, dans l'abstraction terrifiante de l'animalerie et de la salle d'expérimentation, ou dans l'espace concentrationnaire de l'élevage en batterie.

L'amnésie constitutive de la réalité qui est celle de nos pratiques ordinaires et la cruauté quotidienne dont il s'agit dès lors portent un nom tout simple : l'indifférence.

Nous ne sommes pas sanguinaires et sadiques, nous sommes indifférents, passifs, blasés, détachés, insouciants, blindés, vaguement complices, pleins de bonne conscience humaniste et rendus tels par la collusion implacable de la culture monothéiste, de la technoscience et des impératifs économiques.

De  Elisabeth de Fontenay dans " Sans offenser le genre humain".



Titre du livre "le consentement meurtrier" de Marc Crépon : Directeur de recherches au CNRS, professeur à l'école normale supérieure, codirecteur du Master de philosophie contemporaine ENS/EHESS
retour